Reconversion professionnelle : comment trouver son financement ?

Publié le : 28 avril 20214 mins de lecture

De nombreux Français semblent s’intéresser à la reconversion professionnelle depuis le confinement. Avoir besoin d’être cohérent avec ses valeurs, vouloir améliorer sa carrière professionnelle ou envie de changer de métier… Il y a de nombreuses raisons qui incitent les salariés à changer de métier et à se reconvertir. Mais comment trouver un financement ?

Le Compte Personnel de Formation ou CPF

S’engager dans une nouvelle voie et arrêter de travailler implique parfois nombreux paramètres, dont le plus important est l’aspect financier. Bien que certains salariés puissent choisir de s’autofinancer, ceci est un choix difficile pour tout le monde. Afin d’aider les entrepreneurs pour qui les frais de formation peuvent s’avérer être un véritable frein, il existe plusieurs dispositifs qui s’adaptent à chaque situation.

Concernant le financement de la formation, le CPF (anciennement DIF) est généralement le premier outil qui vient à l’esprit. Par le passé, le CPF accumule un volume horaire de temps de formation disponible, même s’il ne suffit pas d’apprendre un nouveau métier il peut financer des formations de courte durée pour découvrir de nouveaux horizons ou se perfectionner.

D’après la loi pour la liberté de choisir de carrière professionnelle, l’euro a été accumulé dans la CFP afin que la formation puisse être effectuée à tout moment.

PDC (Plan de Développement des Compétences)

Auparavant, il s’agissait d’un plan de formation et le développement de ce processus par l’employeur a pour but de former ses employés à acquérir ou maintenir de nouvelles habilitées et à leur permettre d’évoluer au sein de l’entreprise.

Si tel est le cas, les employés conserveront leur salaire pendant la période de formation. Les dépenses additionnelles sont à la charge du chef d’entreprise (repas, déplacement, hébergement).

Dans le contexte de mutations considérables du marché du travail, la reconversion ou la promotion par le biais d’alternance est également un moyen pour les salariés de promouvoir leur développement de carrière ou leur promotion et de conserver leur emploi.

CPF de transition professionnelle (ancien CIF)

CPF a remplacé CIF. Il donne aux salariés la possibilité de suivre une formation de reconversion professionnelle. Ce processus est propre à l’employé et doit être initié par lui.

Il est décerné par le chef d’entreprise et les employés continueront de percevoir leur salaire tout au long de la période de formation.

À l’inverse au PDC qui doit se rapporter au secteur d’activité professionnelle, les comptes personnels de la formation de transition professionnelle peuvent être liés à différents domaines de formation. Il peut être réalisé à temps plein ou à temps partiel et peut être effectué de manière continue ou discontinue. Transition professionnelle CPF convient parfaitement aux projets de changement d’emploi.

Plan du site