Entretien : quels sont les défauts que le recruteur peut prendre comme une qualité ?

Lors d’un entretien d’embauche, tout peut être questionné sur le candidat afin d’évaluer au maximum sa capacité et sa singularité. À part la qualité, le fait de connaître les défauts de quelqu’un est indispensable. Étant une question courante et pertinente, c’est un déterminant très important des entretiens d’embauche et des capacités recherchées par les recruteurs. Désormais, il est possible de rendre ses défauts comme qualité.

Pourquoi est-il si important de citer ses défauts ?

Le fait d’aborder une question sur ses défauts est un grand classique dans l’entretien d’embauche. Le but d’un recruteur dans cette pratique est d’apprécier si votre personnalité colle spécialement avec les valeurs de la société.

Donc, pour marquer des points, vous devriez vous révéler sous votre meilleure lumière et miser sur des défauts qui peuvent être pris comme qualité en entretien. Privilégiez vos compétences comportementales qui peuvent être adaptées au poste à pourvoir. Visez à ce qu’ils ne soient pas des freins ou obstacles pour l’entreprise. Un recruteur ne peut évidemment pas vous juger directement, mais peut évaluer votre capacité à discuter.

Quels sont les défauts que le recruteur peut prendre comme qualité ?

Pour réussir son entretien, il faut bien choisir les défauts à divulguer. En effet, il faut dire que vos compétences pertinentes et votre comportement dans un environnement professionnel seront directement liés aux recruteurs. Êtes-vous à court d’idées de défauts ?

Il existe pas mal de listes de défauts que les recruteurs peuvent en prendre comme qualité en entretien, à savoir : le fait d’être ambitieux (ses), c’est en fait mal perçu en France alors que ce n’est pas le cas pour les recruteurs. Puis, le fait d’être timide, émotif, obstiné et gourmand. Le choix de ces défauts doit se faire en fonction du poste à pourvoir.

Ce qu’il faut retenir sur les défauts en entretien

Comme la qualité en entretien, il ne fait pas tout dévoiler à son recruteur. Étant comme une question piège, si vous souhaitez réussir à tout prix votre interview, vaut mieux miser sur des capacités personnelles qui collent parfaitement sur le travail et la société. Pour ce faire, éviter de déclarer une liste complète de vos défauts.

Deux ou trois défauts sont suffisants pour vous caractériser. Puisque c’est l’une des questions fétiches des recruteurs, vaut mieux toujours les préparer. N’oubliez pas qu’une interview est principalement un échange. Vous devez être intelligent et profiter de cette situation en montrant ce qui vous rend le candidat idéal par rapport aux autres.